Appliquer la discipline positive à la maison

Une maman qui gronde son enfant

L’éducation positive est une approche de l’éducation qui s’appuie sur l’accent mis par la psychologie positive sur les forces individuelles et la motivation personnelle pour promouvoir l’apprentissage.

L’objectif de la discipline positive est donc de communiquer plus sereinement avec ses enfants, et de dépasser le conflit et l’énervement à la maison. Sur quels principes est basée la discipline positive ?

Les encouragements

La discipline positive part du principe que l’encouragement est à l’enfant ce que l’eau est à la plante. Les encouragements sont bien plus efficaces que les disputes ou les compliments. Il est essentiel pour un enfant de recevoir des paroles positives des adultes qui comptent le plus pour lui. Il en a besoin pour prendre conscience de ses forces. Cela lui permet de prendre conscience des capacités qu’il a en lui et de les mobiliser dans d’autres circonstances.

La favorisation de son estime de lui-même

La valorisation de l’enfant, c’est valorisé ses réussites. Valoriser son enfant, c’est aussi une façon lui dire qu’on l’aime tel qu’il est. Même si l’enfant récolte une mauvaise note à l’école, par exemple, valorisez ce qui est fait, les exercices réussis, les progressions par rapport à l’évaluation précédente. L’estime de soi, c’est être conscient de ses talents, mais aussi de ses limites. Un enfant qui n’a pas conscience de ses faiblesses risque de s’attaquer à des problèmes trop difficiles pour lui. Confronté à l’échec, il ne comprend pas ce qui lui arrive.

Comment mettre en œuvre la discipline à la maison ?

1. Impliquez les enfants

Impliquer l’enfant dans ses apprentissages, lui poser des questions pour l’inciter à verbaliser ses manières de faire lui permet de comprendre et de retenir les apprentissages en question. Interrogez-les sur l’attitude à adopter dans une circonstance donnée plutôt que leur imposer une solution.

2. Demander au lieu de commander

Poser des questions de curiosité au lieu de donner des leçons est une méthode très efficace de la discipline positive. En d’autres termes, vous devez entrer dans le monde de votre enfant en lui permettant d’explorer les conséquences de ses choix. Utilisez l’écoute active : répéter, reformulez et essayez le plus possible d’être pleinement présent, montrez-lui que vous le comprenez. Toutefois, évitez les questions inappropriées qui blessent ses sentiments. Un enfant est plus susceptible d’écouter après avoir été entendu. Pour plus de conseil sur la parentalité, visitez le site https://www.parentis-plus.com/.

3. Être ferme et bienveillant

Trouver l’équilibre entre fermeté et bienveillance n’est pas chose facile. Par exemple, il sera plus simple pour certains parents d’être bienveillants, mais être fermes est toute autre chose et sera plus compliqué.

La fermeté et la bienveillance guident les enfants à coopérer et à connaitre les limites. Un cadre posé à l’intérieur duquel ils peuvent être libres et en sécurité. N’hésitons pas à encourager, valoriser tout en étant fermes sur les principes de base : on ne tape pas, on ne dit pas de gros mots, on respecte les autres, on se couche tôt, etc.

4. La force de la routine

Certains parents pensent que la routine détruit la spontanéité. Les avantages à long terme sont la sécurité, une atmosphère calme, la confiance et les compétences de vie des enfants. Les enfants apprennent à être responsables de leur comportement, à coopérer davantage avec la famille.

5. Ils doivent trouver des solutions eux même face à un problème

Les enfants réagiront mieux s’ils trouvent eux même une solution à un problème que celle imposée par une adulte. En essayant de trouver une solution lui-même, l’enfant se redécouvrira en même temps.

6. Dédramatiser toutes situations

Un enfant qui casse une assiette n’est pas si dramatique, il suffit juste de lui demander de faire un peu plus attention la prochaine fois et lui demander de nettoyer. Si vous lui gronder pour des détails, souvenez-vous que même dans votre âge adulte, vous aviez déjà cassé un verre ou une assiette dans la cuisine. Un enfant grondé à chaque fois est un enfant qui n’a pas confiance en lui. Il se sentira toujours coupable même si ce n’est pas de sa faute et ça remet en question sa personnalité.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *