13 janvier 2023
voitures

Qu’est-ce qui diffèrent les voitures à essence des voitures diesel ?

La plupart des conducteurs expérimentés conviennent à dire que les véhicules à essence et diesel se conduisent différemment. Si le premier est la différence de sensation de conduite liée au moteur, d’autres facteurs techniques et juridiques peuvent être pris en compte dans la logique d’achat de l’utilisateur, comme la consommation du type de moteur, la pollution produite et tant d’autres encore.

Différence sur le taux de compression

Un moteur diesel a un taux de compression plus élevé (deux à trois fois celui d’un moteur à essence), donc il a de meilleures performances et une consommation moindre (même s’il reste dominant, ce n’est pas la seule raison de la baisse de consommation).A la base, le volume d’air comprimé (oxydant) sur un moteur diesel sera plus petit que sur un moteur à essence (et donc plus compressé lorsque le piston est au point mort haut) car c’est cette compression qui doit apporter suffisamment de chaleur pour enflammer le gazole. C’est le but principal de l’augmentation de la compression, mais pas seulement… En effet, nous veillons à ce que la température nécessaire à l’allumage du gasoil soit largement dépassée pour améliorer la combustion et limiter les imbrûlés : les particules fines. D’autre part, cela augmente les oxydes d’azote (produits par la combustion thermique).Pour ce faire, on utilise la suralimentation, qui remplit le moteur d’air, augmentant ainsi la compression (et donc la température).Un taux de compression élevé aide les moteurs diesel à avoir plus de couple à bas régime, mais aide également à réduire le régime maximal (course plus longue = plus de temps aller-retour). Par conséquent, les amateurs de conduite sportive ne sont pas très friands de diesel. Les voitures Diesel diffèrent également des voitures à essence par rapport aux bougies de préchauffage qui leur sont spécifiques. Plusieurs sites peuvent vous proposer des bougies de préchauffage à bon prix.

En ce qui concerne la pollution

La lutte contre la pollution est au cœur des préoccupations de l’industrie automobile depuis des années. La législation actuelle impose aux véhicules fonctionnant au diesel d’être équipés de systèmes de contrôle de la pollution aux particules fines. Si les voitures diesel sont considérées comme polluantes depuis des années, force est de constater que la dernière génération de véhicules essence est également polluante. Cette condition est liée aux systèmes d’injection directe qui, lorsqu’ils sont équipés de filtres anti-particules, font que les moteurs à essence produisent plus de particules fines que les moteurs diesel. Par rapport à cela, le gouvernement français a mis en place diverses primes et pénalités financières pour inciter les usagers de la route à acheter des véhicules considérés comme non polluants ou peu polluants. Depuis 2016, les dividendes écologiques et les aides financières ne concernent que les véhicules électriques, ainsi que les hybrides non diesel. Parallèlement, les amendes sont calculées sur la base des grammes de CO2 produits par kilomètre, allant de 0 € à 10 000 € à 191 grammes de CO2 pour les véhicules émettant moins ou égal à 126 grammes de CO2. Par conséquent, les futurs acheteurs doivent comprendre la pollution émise par les modèles fonctionnant à l’essence ou au diesel, et l’impact potentiel de ces données sur le prix d’achat du véhicule. Au final, on peut constater que les voitures à essence et diesel présentent chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Sans aucun doute, le type d’usage et le prix de vente exigés par les futurs acheteurs peuvent déterminer le choix du conducteur entre les deux carburants. Sachant que les voitures diesel sont plus chères que les voitures à essence, mais que le diesel est moins cher que l’essence sans plomb, c’est à chaque conducteur de décider selon ses propres sensibilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *