23 septembre 2021
Ce qu’il faut savoir pour éviter la saisie immobilière

Ce qu’il faut savoir pour éviter la saisie immobilière

De manière générale, quand on souhaite se lancer dans l’achat d’une maison, on choisit d contracter un prêt immobilier. Cependant, un versement hypothécaire est généralement la facture la plus élevée d’un propriétaire et peut être la plus difficile à payer pendant une période de difficultés financières. Les prêteurs travaillent souvent avec les propriétaires pour les aider à rester dans leurs maisons. Mais lorsque ce n’est pas possible, le prêteur prend possession de la maison par la saisie immobilière. Bien que dévastatrices pour l’individu qui perd sa maison, les saisies peuvent offrir aux acheteurs la possibilité d’acheter une maison à un prix réduit. Dans cet article, faisons un point sur la saisie immobilière.

Qu’est-ce que la saisie immobilière ?

Une saisie immobilière  est la reprise de possession d’une maison par un prêteur après qu’un propriétaire ne rembourse pas son hypothèque. Le processus exact varie selon l’État, mais dans le scénario le plus courant, le prêteur tente de vendre la maison reprise aux enchères. Si elle ne se vend pas, le prêteur conserve la propriété. À ce stade, la maison est considérée comme propriété immobilière. Cette dernière est ensuite mise en vente par un agent immobilier local engagé par le prêteur. L’agent commercialisera la maison et représentera le prêteur dans l’éventuelle transaction de vente. Vous pouvez vous confronter à la saisie immobilière pour de nombreuses raisons. Quelle que soit la raison, cela a probablement un impact sur vous financièrement et vous fait prendre du retard sur les paiements hypothécaires.

Communiquez avec le prêteur au sujet d’un recours dès que possible

Dès que vous avez un problème au niveau du paiement des dettes, il est préférable de discuter immédiatement avec le prêteur pour éviter la saisie immobilière. Vous pourrez peut-être parvenir à un accord sur un plan de paiement, une abstention temporaire ou une modification des conditions du prêt. Avec un plan de paiement, vous pourrez peut-être trouver un moyen de rattraper les paiements en souffrance. Une abstention vous permet de réduire temporairement les versements hypothécaires ou de suspendre les versements hypothécaires. Un exemple de modification consiste à réduire les paiements hypothécaires mensuels. Vous pouvez également vous tourner vers la vente à réméré immobilier dès que vous remarquez que vous n’êtes pas dans la mesure de payer vos dettes. Si possible, contactez votre prêteur avant de commencer à manquer des paiements.

Demandez des conseils juridiques

Selon votre situation, vous voudrez peut-être engager un avocat si vous risquez la saisie immobilière. Vous pourrez peut-être même trouver un avocat qui offrira des services gratuitement ou obtenir l’aide d’une organisation qui offre une aide juridique gratuite. Un avocat en saisie immobilière peut vous aider à comprendre vos droits légaux tout au long du processus et, dans certains cas, peut être en mesure de trouver une défense juridique qui vous permet d’éviter complètement la forclusion. La forclusion peut être un processus juridique compliqué à la fois pour le prêteur et le propriétaire, et avoir un avocat à vos côtés peut vous aider. Un avocat peut avoir un prix élevé, mais le coût peut en valoir la peine, surtout si vous pensez être saisi illégalement. Seulement, contactez cet expert dès que vous avez un problème pour éviter que le cas s’aggrave.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *