30 novembre 2022
permis

C’est quoi le permis à point ?

Le capital standard sur le permis de conduire est de 12 points au maximum. En effet, ce système de permis à points est une loi apparu le 1er juillet 1992. Outre les permis délivrés après cette date, ce système affecte aussi les permis obtenus avant cette période. Le principe de ce procédé, consiste à réduire continuellement et automatiquement, le nombre de point sur le permis de conduire du conducteur, une fois que ce dernier aurait commis une ou plusieurs infractions routières. Ce système légal du permis à points, ayant été adopté dans plusieurs pays, est un des points forts de la sécurité routière en Europe. Le conducteur étant soucieux de ça, s’engage à limiter au maximum, le nombre d’accidents de la route, car ce dernier s’appliquera à ne pas perdre les points sur son permis de conduire (permis à points).

Quel est le fonctionnement du permis à point ?

Le permis à points a vu le jour, car elle vise une démarche pédagogique et préventive. Vu son fonctionnement, on comprend totalement le but visé par l’état. En effet, son élaboration incite le détenteur du permis, à avoir une conduite responsable afin de préserver son capital de points initial. Le nombre de points retirés sur le permis de conduire est proportionnel au degré de la gravité des infractions qui ont été commise par le conducteur en question.

Présentement, huit points peuvent être retiré sur un permis de conduire, si le détenteur de celui-ci a accumulé plusieurs infractions. Outre ce point, on en est arrivé même à retirer six points par infraction. Vous l’aurez compris, pour une telle restriction, on comprend qu’il doit être évident que l’infraction en question soit vraiment d’une énorme gravité. Il faut aussi rappeler que toutes les infractions au code de la route, ne sont pas soumises au retrait de points. Pour en savoir plus sur le permis à point, vous pouvez consulter le blog Autoecoleideefixe.

Que dire de la validité du permis de conduire à points ?

En effet, tant qu’il vous restera de points sur votre permis à points, et aussi minime que ce soit, votre permis de conduire est toujours et restera valide. A contrario, l’invalidité est immédiate. Dans ce cas, le sujet est invité à faire des visites médicales et des tests psychotechniques pendant près de 06 mois, avant de prétendre retrouver la validité de son permis de conduire. Outre le côté médical, le conducteur doit aussi repasser les épreuves du code de la route.

Si l’invalidité du permis du permis de conduire à points est survenu en période probatoire, suite à la perte de tous les points, le conducteur devra donc repasser le code de la route, ainsi que l’examen du permis. Si par contre, ce dernier a plus de 03 ans d’expérience pour la conduire routière, il devra donc repasser l’épreuve du code. Apres l’obtention du permis, le conducteur retrouvera le droit de conduire, avec un permis probatoire.

De nouvelles lois rentrent en vigueur concernant le permis à points. Par exemple, le délai entre deux stages de récupération a été réduire, passant de deux ans à un an. De la même façon, une année était le temps imparti pour la récupération des infractions qui entraine la perte d’un seul point. Depuis le 16 mars 2011, ce délai est désormais pour 6 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *